Vous êtes ici : Eductonchien.net » collier anti aboiement » 15 astuces pour stopper les aboiements de votre chien ?

15 astuces pour stopper les aboiements de votre chien ?

chien en train d'aboyer cartoonIl n’y a rien de plus naturel pour un chien que d’aboyer. En effet, c’est l’un de leur moyens de communication principaux qu’ils utilisent pour exprimer ce qu’ils ressentent après le langage corporel. Les chiens aboient en signe d’avertissement, pour protéger leur meute et leur territoire. Ils aboient aussi pour exprimer leur enthousiasme.

Ces aboiements sont rarement une nuisance et ne durent généralement pas très longtemps. C’est pourquoi les aboiements intempestifs ont presque toujours les mêmes causes et peuvent être souvent corrigés avec les mêmes solutions. Quand un chien aboie de manière excessive, il vous dit qu’il a peur ou qu’il s’ennuie et qu’il cherche une stimulation ou un défi.

Voici 20 solutions pour vous aider à stopper les aboiements excessifs de votre chien :

1) Arrêter les aboiements avec un clicker

clicker pour dressage chiens

Un clicker est un dispositif de dressage au son très efficace pour faire obéir un chien. En associant le clicker à une chose positive, vous pouvez facilement le distraire pour qu’il arrête d’aboyer.

Pour cela, c’est très simple :

Lorsque chien entend le bruit du clicker « click » donner lui une récompense immédiate comme une friandise. À force de répéter cette action, le chien va associer ce bruit à de bonnes choses. Vous pourrez ensuite utiliser ce moyen pour le récompenser lorsqu’il obéit et lui apprendre d’autres ordres beaucoup plus facilement comme « pas bouger », « assis » ou « silence ».

2) Contrôler l’ennui

Si votre chien se comporte souvent mal, il y a de fortes chances que le coupable soit l’ennui. L’ennui peut être géré avec une variété d’objets/jouets que vous pouvez utiliser comme un outil pour distraire votre chien.

Plusieurs comportements négatifs peuvent être la conséquence d’un animal qui s’ennuie. Par exemple, certains chiens aboient continuellement, mâchent les meubles ou les plinthes des murs et d’autres vont ravager le terrain en creusant des trous.

  • Une bonne solution consiste à donner à votre chien un jouet qui lui demande beaucoup d’efforts pour bien le fatiguer en l’occupant. Par exemple, un cube Buster fonctionne très bien dans la niche ou le panier de votre chien. Il stimule votre chien pendant le jeu et l’heure du repas. Voir l’article sur les meilleurs jouets pour chien.
  • Une autre solution efficace (en particulier pour les chiens qui mâchent des meubles) consiste à mettre des oreilles de porc à mâcher. Il est important de les ranger une fois qu’il se comporte normalement et de les ressortir de temps à autre.
  • Soyez imaginatif, une bouteille en plastique vide peut très bien occuper votre chien pendant un bon moment. Donnez-lui par exemple juste avant de partir au travail ou lorsque vous vous absentez un petit moment.

3) Stopper les aboiements d’un chien qui souffre d’anxiété de séparation

Selon Ayesha Jones de KingdomOfPets.com, aboyer donne au chien solitaire quelque chose à faire.

Vous pourriez essayer de suivre ces conseils pour faire face à l’ennui ou à la solitude de votre compagnon à 4 pattes :

  • Sortez votre chien pour une longue promenade quotidienne d’au moins 45 minutes. Cela permet de le stimuler et de suffisamment le fatiguer pour réduire les aboiements…
  • Essayer de lui rendre une petite visite pendant la journée. Si cela vous est impossible, envisagez de faire appel à une garderie pour chien ou demandez à un voisin de confiance de passer…
  • Gardez votre chien occupé. Tentez-le avec un délicieux assortiment d’objets à mastiquer et de jouets. Et changez-les régulièrement pour éviter l’ennui…
  • Rendre l’environnement de votre chien confortable et relaxant. Vous pourriez mettre de la musique calme et apaisante avant de partir pour la journée. Et essayer de lui faire un «lieu sûr» où il peut se retirer du monde (comme une niche ou une caisse) confortable et sec.
  • Dès que vous rentrez chez vous, passez beaucoup de temps avec votre chien. Votre chien sera toujours plus heureux lorsqu’il a de l’affection.

4) Rendez ces aboiements désagréables en utilisant du vinaigre et de l’eau

spray vinaigre eau repulsif chien

C’est très simple ! vous pouvez rendre le fait d’aboyer comme désagréable en vous basant sur le même principe que les colliers anti aboiement à spray/citronnelle.

Remplissez un flacon pulvérisateur avec une moitié de vinaigre pour 1 moitié d’eau. Lorsque le chien commence à aboyer, vaporisez simplement l’eau du vinaigre en direction du chien… pas directement dans sa face.

L’odeur forte du vinaigre va amener le chien à respirer plus profondément et le faire arrêter d’aboyer. Et il suffit de quelques fois pour entraîner le chien à cesser d’aboyer.

5) Récompensez votre chien lorsqu’il n’aboie pas

Apprenez l’ordre calme ou relax, un apprentissage peu connu en France qui est  pourtant souvent utilisé avec les chiens guides, d’assistance ou de médiation. Pour cela, récompensez votre chien au hasard quand ils n’aboient pas et qu’il reste calme. Trouver le bon moment nécessite une attention particulière de votre part.

Passez près de votre chien, lancez-lui une friandise et dites-lui « c’est bien calme » ou « c’est bien relax ». Avec la répétition, le chien apprend qu’il sera récompensé pour son comportement silencieux (et désagréablement surpris par un comportement bruyant).

Cette technique de discipline n’est pas conçue pour être utilisées trop fréquemment ou comme unique moyen permettant de calmer un chien anxieux ou qui aboie. Au lieu de cela, elle est utile en combinaison avec d’autres étapes recommandées.

6) Arrêtez un chien qui aboie à cause de conflits territoriaux

La plupart du temps, les chiens aboient pour défendre leur territoire. Cela peut aller, du facteur déposant un colis à un voisin qui passe par là, ou un autre animal qui rentre sur le territoire. Le territoire d’un chien est souvent différent du nôtre et malheureusement, il n’y a pas de véritable moyen pour résoudre ce problème.

La meilleure façon de traiter les problèmes territoriaux est de bloquer son champ visuel :

  • Vous pourriez fermer des rideaux qui donnent sur la cour avant ou fermer la porte d’entrée pour bloquer la vue de la boîte aux lettres.
  • Placer le panier de votre chien dans une autre pièce ou déplacer sa niche à un endroit où il y a moins de sollicitation extérieure.
  • Limiter son espace à l’extérieur pour qu’il soit moins en contact avec ce qui le fait aboyer (la clôture du voisin, le devant de la maison)

7) Comment empêcher votre chien d’aboyer lorsque vous partez ?

Vous pouvez facilement contrôler les aboiements en faisant de votre départ de la maison un moment moins stressant pour votre chien.

  • Gardez vos rideaux et vos stores fermés. Un environnement plus sombre calme la plupart des chiens. De plus, il y aura moins de stimulation visuelle qui pourrait provoquer des aboiements liés au territoire.
  • Une autre astuce consiste à combler le silence par un bruit ambiant comme une musique de fond. Cela donne l’impression sonore de votre présence lorsque vous êtes absent.
  • Lorsque vous êtes sur le point de partir, offrez à votre chien un jouet/objet à mâcher avec votre odeur. Cette récompense devrait être plus exceptionnelle qu’à l’ordinaire – un os de bœuf rempli d’aliments pour chiens est une bonne idée par exemple.
  • Frottez l’objet/la friandise entre vos mains plusieurs fois avant de partir pour laisser votre odeur. Non seulement cela permet de distraire votre chien, mais il vous aide aussi à partir de la maison sans aboiements.

8) Montrez au chien qu’aboyer inutilement entraîne des conséquences négatives

Lorsque votre chien aboie, approchez-vous de lui et criez « non » !

Puis vous pouvez utiliser une petite tape corrective (une gifle symbolique à deux doigts sur la truffe) ou lui vaporiser légèrement de l’eau sur la gueule à l’aide d’un vaporisateur. L’objectif est de trouver quelque chose de désagréable, mais de pas douloureux pour lui faire comprendre.

Le but n’est pas d’infliger une douleur ou des blessures. Il s’agit simplement d’envoyer comme signal qu’un aboiement entraîne une conséquence désagréable (renforcement négatif).

Plus d’infos sur la correction ici : https://wamiz.com/chiens/guide/corriger-le-chien-par-la-punition-0073.html

9) Éviter de le récompenser involontairement lorsqu’il aboie

Selon Doggy Dan de TheOnlineDogTrainer.com, vous ne devez absolument pas récompenser les mauvais comportements. Les propriétaires d’animaux font souvent l’erreur de récompenser les mauvais comportements de leur animal de compagnie sans le savoir.

Par exemple, si votre chien commence à aboyer dehors, ne le faites pas entrer. Je sais que c’est difficile si vous ne voulez pas contrarier les voisins, mais en faisant ainsi vous agissez de façon contraire à ce qu’il faut faire. En fait, vous le récompensez en le faisant rentrer ou en lui donnant de l’attention au moment où il ne faut pas (lorsqu’il aboie) ce qui l’incitera à le faire encore et encore.

Considérez cette étape comme une contrainte à court terme pour un gain à long terme. Alors, attendez et ignorez votre chien jusqu’à ce qu’il soit à nouveau calme, puis ouvrez la porte. Il comprendra assez rapidement.

10) Empêcher votre chien d’aboyer lorsque quelqu’un sonne à la porte

Beaucoup de chiens ne peuvent pas s’empêcher d’aboyer lorsqu’un visiteur sonne à la porte. C’est un comportement normal, car c’est pour eux une intrusion sur leur territoire. Heureusement, il est tout à fait possible de l’empêcher d’aboyer à ce moment grâce à l’ordre « au panier » :

  • Étape 1: Fournissez à votre chien un tapis ou un panier. Placez-le le plus loin possible de votre porte d’entrée.
  • Étape # 2: Durant les moments de calme, apprenez à votre chien à se coucher sur son tapis. Enseignez-lui l’ordre « coucher » ou « au panier » (et distribuez beaucoup de friandises en récompense). Répétez cette opération souvent jusqu’à ce que vous puissiez utiliser cet ordre avec succès, même d’une autre pièce.
  • Étape 3: Demandez à un ami ou quelqu’un de la famille de sonner à votre porte. Envoyez votre chien coucher au panier et récompensez-le lorsqu’il se trouve au bon endroit. Répétez cette opération jusqu’à ce qu’il le comprenne – quand il se couche sans avoir aboyé après avoir entendu la sonnette de la porte.

11) Ne pas câliner/caresser votre chien pour l’empêcher d’aboyer

Tout comme lorsque vous le faites rentrer quand il aboie à l’extérieur, faire des câlins à votre chien au moment qu’il aboie va renforcer ce comportement. En faisant ainsi il y a fort à parier qu’il va recommencer encore et encore.

Ne lui parlez pas doucement, et n’embrassez pas le chien à ces moments-là. Le fait de câliner votre chien va renforcer cette mauvaise habitude et il va probablement aboyer encore plus la prochaine fois. Pour preuve, vous avez sans doute remarqué que les petits chiens que l’on à tendance à plus câliner et à prendre dans les bras sont souvent de grand aboyeur, cherchez le coupable !

12) Comment éviter les aboiements dans une cage de transport ?

L’apprentissage à rentrer et rester dans une cage de transport peut devenir une expérience positive pour le chien, mais cela demande du temps et de la patience. De toute évidence, vous aurez besoin d’une cage/caisse assez grande pour vous adapter à votre chien, à vos friandises et à d’autres récompenses comme que des os à mâcher et des jouets.

Vous devez d’abord apprendre à votre chien à entrer dans sa caisse :

  • Préparer de la nourriture en guise de récompense.
  • Laissez-le aller dans la caisse par lui même pour le rassurer. Continuez à lui donner fréquemment des friandises, des jouets et ses repas dans la cage jusqu’à ce qu’il s’y sente bien.
  • Ne fermez pas la caisse tant qu’il n’est pas habitué. Laissez-le mâcher sa friandise ou manger.
  • Quand il a fini, laissez-le sortir.

Après un certain temps, parfois plusieurs jours vous pourrez envisager de fermer la porte en le laissant mâcher sa friandise ou manger. Quand il aura fini, vous pourrez le laisser sortir.

Répétez ces étapes plusieurs fois avant de le mettre dans sa caisse pour une durée plus longue. Lorsque vous le faites, assurez-vous que votre chien est suffisamment fatigué et prêt à faire une sieste… mettez-le dans sa caisse avec son jouet préféré, sa friandise ou ses aliments et fermez la porte pendant environ 10 minutes.

Après 10 minutes, ne le laissez sortir que lorsqu’il est silencieux. S’il somnole dans sa caisse, assurez-vous de le laisser sortir quand il se réveillera. Ne le laissez pas dans sa caisse pendant plus de cinq heures d’affilée, sauf la nuit où il peut y dormir environ huit heures.

13) Stopper les aboiements en l’ignorant

À de nombreuses reprises, il arrive que nous apprenions involontairement à nos chiens à aboyer au lieu de l’empêcher. Nous renforçons le comportement par exemple, lorsque le chien aboie dans la cour et que nous lui crions dessus. Cela attire son attention (qui est l’une des principales raisons pour lesquelles les chiens aboient). Même en regardant votre chien quand il aboie, vous renforcez cette habitude.

Ignorer votre chien peut fortement contribuer à limiter ses aboiements:

  • Lorsqu’il aboie, éloignez-vous au lieu de venir vers lui
  • Ne lui parlez pas
  • Évitez tout contact visuel.

Rappelez-vous que ces techniques risquent d’augmenter temporairement les aboiements avant d’améliorer la situation. Et que la persistance et la cohérence sont cruciales.

14) Vérifiez s’il y a des bruits cachés

Victoria Stilwell de TheBark.com nous rappelle que l’audition de nos chiens n’est pas très différente de notre audition. La principale différence est que nos chiens peuvent entendre des fréquences beaucoup plus élevées comme les ultrasons.

Vous pouvez utiliser une application gratuite comme SpectrumView pour analyser et afficher tous les sons autour de votre position (que vous ne pouvez pas entendre).

En découvrant ces sons cachés, vous pourrez peut-être mettre fin aux aboiements de votre chien.

15) Apprenez lui à arrêter d’aboyer sur commande

Apprenez au chien la commande « silence » ou « calme » est un bon moyen pour arrêter ses aboiements.

Lorsque votre chien commence à aboyer, approchez-vous de lui avec une friandise qu’il affectionne dans la main et dites d’une voix autoritaire l’ordre « silence ». Faites également un geste approprié de la main bien devant sa gueule.

L’odeur de la friandise devrait attirer son attention. De plus, le geste de la main va le surprendre brièvement et le distraire. (Cela l’amènera probablement à cesser d’aboyer brièvement.) Dès qu’il s’arrête, marquez le comportement d’un Ouii!!! d’une voix d’approbation (dans les aigus) et récompensez-le. Continuez à pratiquer cela jusqu’à ce qu’il comprenne cet ordre.

Ensuite, augmentez lentement le laps de temps avant de le récompenser. Vous pouvez accélérer le processus de formation en lançant vous-mêmes un déclencheur de l’aboiement. Par exemple, en sonnant à la porte, en faisant couiner un jouet ou en jouant un enregistrement de sirènes.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *